Technologies de rupture : Les progrès qui transformeront la vie, les affaires et l’économie mondiale

Auteur: 
McKinsey & Company
Année de publication: 
2014
Catégorie: 
Agriculture

Le défilé incessant des nouvelles technologies qui voient le jour se déroule sur plusieurs fronts. Presque chacune de ces nouveautés est présentée comme une réelle percée et la liste des prochaines « révolutions » ne cesse de s’allonger. Toutes ces technologies ne viendront pas bouleverser les affaires et l’environnement social, mais certaines d’entre elles ont réellement le pouvoir de rompre avec le statu quo, de changer la façon dont nous vivons et travaillons, et d’altérer la donne économique. Il est donc crucial que les leaders du monde des affaires et de la politique comprennent lesquelles auront véritablement un impact, et qu’ils se préparent en conséquence.

Pour les coopératives, ces changements technologiques ont plusieurs implications. D’abord, ces organisations gèrent généralement de façon prudente et préfèrent souvent s’adapter aux changements plutôt que de les provoquer. Dans un contexte d’évolution technologique accélérée, cette façon de faire place les coopératives dans une constante position défensive. De plus, plusieurs nouvelles technologies éliminent l’intervention humaine des transactions, ce qui met à risque l’un des principaux piliers du mouvement coopératif. Cependant, ces transformations peuvent ouvrir la voie à de nouvelles façons d’interagir avec les membres et les impliquer davantage dans un ensemble plus vaste de sujets, pouvant ainsi potentiellement renforcer les coopératives.

Cette présentation dresse la liste des 12 technologies ayant le pouvoir d’entraîner des transformations et des perturbations économiques importantes au cours des prochaines années. Elle se penche également sur la façon dont ces technologies pourraient changer le monde, ainsi que sur leurs avantages et les défis qu’elles posent. Elle propose des avenues pour aider les leaders du monde des affaires et d’autres institutions à réagir.

(Étude en anglais seulement)

Télécharger l'étude (PDF) (43 Mo)