B20 : Faciliter la croissance internationale des coopératives et PME

Aujourd'hui, le vendredi 2 décembre, j’ai le plaisir de participer aux discussions du B20, le forum de la communauté d’affaires internationale qui a comme mission de proposer des recommandations aux leaders du G20. Ma présence sur ce forum est l'une des retombées du Sommet international des coopératives, qui a mené à la reconnaissance par le B20 de l’importance des coopératives comme levier de développement durable à travers le monde. 

Après de nombreux échanges virtuels avec les représentants des groupes thématiques de travail du B20, c'est aujourd'hui que s'est tenue une première séance de travail à Berlin. À titre de coprésidente du groupe thématique sur les petites et moyennes entreprises (PME), nos recommandations visent à faciliter : la croissance internationale des PME; l’accès des PME à l’économie numérique; et l’application de mesures préconisées par le G20 pour améliorer le financement et la croissance des PME. À travers le monde, comme au Québec, ce sont les PME qui créent la majorité des nouveaux emplois. Favoriser l'essor des PME est le moyen le plus concret et durable de faire reculer le chômage et d'améliorer les conditions de vie des communautés.

Comme j’ai aussi l’honneur de représenter Investissement Québec et le Conseil consultatif sur l'économie et l’innovation, récemment formé par le gouvernement du Québec, il est important pour moi de faire valoir aujourd’hui, lors de ces rencontres, le fait que la stabilité de l’économie dépend de trois piliers : des entreprises privées, des entreprises publiques et des coopératives qui se côtoient pour créer un écosystème économique dynamique, responsable et inclusif.

De plus, parmi mes préoccupations, j'ai tenu à faire la promotion d’une équité règlementaire pour les coopératives qui font souvent face à des règles différentes :

  • J’affirme l’importance spécifique des groupes financiers coopératifs qui sont plus enclins à soutenir les PME;
  • J’insiste sur un investissement stratégique des grandes entreprises dans les PME;
  • Et, je prône une meilleure intégration des nouveaux modèles d’affaires (économie collaborative) et de financement (sociofinancement) comme éléments de soutien à l’entrepreneuriat, et plus spécifiquement, à la participation des femmes à la vie économique.

Ainsi, nos recommandations seront élaborées en vue d’être transmises aux leaders du G20 qui tiendront leur prochain sommet à Hambourg en juillet 2017.